Content thumbnail Baromètre de l’attractivité France 2016

Les défis de l’attractivité 6 Dépasser nos acquis et attirer aujourd’hui les secteurs de demain Les investisseurs interrogés identifient le numérique, Les investisseurs distinguent un autre secteur moteur l’énergie, et les services à valeur ajoutée comme futurs de la croissance future, en lien étroit avec le défi moteurs de la croissance française. Si, au premier abord, énergétique : l’industrie des transports en général le numérique et les services tirent en effet l’attractivité et l’automobile en particulier. L’automobile reste française, notre retard par rapport à nos rivaux européens en tête des implantations internationales en France doit nous pousser à nous remettre en question. Quel dans le domaine de la mobilité, quand bien même e modèle d’attractivité proposer demain ? la France n’est qu’au 5 rang européen, derrière le Royaume-Uni et l’Allemagne, mais aussi l’Espagne La France doit, de manière évidente, produire un effort et la Pologne. La France se positionne cependant d’ambition, de constance et de lisibilité des priorités. Cette uniquement sur les maillons industriels de la chaîne ligne de conduite, déjà empruntée par nos concurrents, de valeur, alors que ses concurrents britannique est à déployer de manière urgente afin de rattraper et allemand prennent de l’avance sur les centres tertiaires notre retard à la fois en matière de fonctions stratégiques, et en matière de R&D. Faut-il y voir un facteur de risque mais aussi de croissance numérique et tertiaire. ou plutôt le signe d’une réindustrialisation du pays ? Sur le volet industriel, l’énergie reste bien identifiée par les investisseurs comme un atout maître de notre économie. Muriel Pénicaud Même dans une conjoncture marquée par la baisse Ambassadrice déléguée aux investissements des cours du pétrole, la transition énergétique reste un internationaux, Directrice générale impératif de premier plan. La France semble y bénéficier de Business France d’un rayonnement international, notamment grâce à ses L’attractivité de la France champions nationaux – mais les projets d’investissement repose sur un socle solide internationaux restent en retrait. Avec 6 projets, 01:43 contre 14 en Allemagne et 36 au Royaume-Uni, la France ne s’impose pas comme la destination privilégiée des investissements énergétiques. En revanche, la tendance est à la croissance des investissements dans le secteur, puisque la France n’attirait en 2014 que 3 implantations. Tesla Entreprise américaine célèbre pour ses véhicules électriques haut de gamme, a choisi d’implanter son siège social France à Chambourcy, en Ile-de-France. 38 Baromètre de l'Attractivité de la France 2016

Baromètre de l’attractivité France 2016 Page 37 Page 39