Content thumbnail Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017

7. Le Brexit ne concerne pas que le secteur financier L’attractivité du Royaume- Les 5 pays européens pour lesquels le Brexit recueille le plus d’intérêt des Uni et de Londres fléchissent investisseurs étrangers (2017) en 2016 Alors que les modalités de sortie du marché unique pour le Royaume-Uni seront arrêtées a minima en 2019, les décisions prennent forme dès maintenant : rester ou partir, où investir, Pays-Bas comment s’organiser en Europe ? Le 21% spectre de la disparition du passeport Allemagne financier européen a évidemment des 76% impacts sur les choix de relocalisation de France 60% Italie l’industrie bancaire et financière, mais 21% aussi sur toutes les entreprises de pays Espagne et secteurs émergents ou industriels qui 21% avaient massivement choisi le Royaume- Uni comme tête de pont européenne. Le ralentissement du rythme des Source : Baromètre EY de l’attractivité du site France 2017 (203 répondants), 3 réponses possibles implantations au Royaume-Uni en 2016 (+7 % vs. + 20 % l’année précédente et à moitié de la croissance européenne) En janvier 2017, 14 % des entreprises internationales indique que les investisseurs de implantées au Royaume-Uni envisagent de relocaliser demain pourraient être plus frileux et attentistes. 11 tout ou partie de leur activité La France apparaît comme un site crédible aux yeux de 60 % des décideurs interrogés, ce qui en fait Les secteurs industriels et à la fois sur l’ensemble des activités le deuxième pays suscitant le plus industrielles ou tertiaires et sur la high l’intérêt des investisseurs, pas si loin la high tech sont des cibles tech mondiale, pour qui l’hyperflexibilité derrière l’Allemagne (76 %). Francfort et potentielles pour le « hub du marché du travail et la compétitivité Paris, devant d’autres places tertiaires France » des coûts salariaux sont notamment et financières, sont déjà en compétition Cependant, les grandes métropoles appréciables. directe pour le transfert d’activités des économiques (Francfort, Munich, Berlin, banques et de leurs prestataires. Amsterdam, Dublin, Bruxelles et Paris, Bien que le monde entier ait les yeux mais aussi les grands bassins économiques braqués sur la City et les investissements des principaux pays européens) cherchent financiers à capter, l’ensemble du secteur à s’attirer les faveurs d’entreprises à haute industriel, y compris de pointe, est touché valeur ajoutée dans de nombreux autres par le Brexit. Les entreprises implantées secteurs : économie digitale, entreprises au Royaume-Uni qui se fournissent de conseil et de services B2B, investisseurs en pièces ou composants en Europe, des pays émergents... devront revoir, voire totalement refondre, leur chaîne de valeur et leur logistique La concurrence entre régions européennes afin d’éviter la montée de leurs coûts est très forte et se traduit par un combat et la complexification de leurs chaînes 11 Source : Étude EY “Plan B... for Brexit”, janvier 2017 pour reprendre des parts de marché, industrielles et logistiques. 24 Baromètre EY de l’attractivité de la France − Mai 2017

Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017 - Page 24 Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017 Page 23 Page 25