Content thumbnail Baromètre de l’attractivité France 2016

www.ey.com/attractiveness La France distancée En 2015, l'attractivité de l’Europe s’est, contre vents contre secteur privé mais aussi multiculturalisme laïque et marées géopolitiques, économiques et migratoires, contre communautarisme, conservatisme des idées contre à nouveau inscrite dans une trajectoire de croissance. solutions disruptives, peur du déclassement contre audace Mis à mal par une décennie de crises, les 42 pays de dans un monde qui change… Autant de dilemmes qui l’Europe économique ont accueilli un nombre record de ont enfermé la France dans le choix de n’en faire aucun, 5 083 implantations internationales, soit 217 666 emplois pensant qu’elle peut échapper aux règles du monde portés par des investissements étrangers. multipolaire qui se redessine actuellement, et rester attractive sans être obligée de devenir compétitive. Et cela Des chiffres encourageants, à la faveur d’un alignement malgré un « mal » français parfaitement documenté et un des planètes exceptionnel — taux d’intérêt historiquement diagnostic économique limpide, connu et partagé de tous. bas, pétrole en chute libre et baisse de l’euro ère — mais surtout des réformes structurelles engagées Pour rester en 1 division européenne et jouer sur dans la plupart des pays pour mettre l’Europe à l’heure la scène mondiale une partition choisie dans des secteurs, de la nouvelle donne économique mondiale. Au sein des technologies et des modèles économiques qui lui de la galaxie européenne, la planète France paraît plus correspondent, la France doit évidemment retrouver de que jamais — cette année et sur la décennie — flotter la confiance pour en redonner à ses investisseurs et attirer en apesanteur, distancée par les fusées Royaume-Uni/ à nouveau des talents, des créateurs et des entrepreneurs. Allemagne. Alors que les projets attirés sur leurs sols ont Car ce sont eux qui, étonnamment, esquissent un nouveau plus que doublé en 10 ans, la courbe des investissements profil de son attractivité : tertiaire et digital, porté par directs étrangers en France n’a connu que de très faibles les nouveaux héros de l’entrepreneuriat et d’une industrie variations. plus légère, forte du Grand Paris et de ses métropoles régionales, alliant compétitivité et créativité. Et ainsi, Avec un nombre de projets d’implantation en retrait la France retrouvera son magnétisme. de 2 % en 2015, la France enregistre la seule et unique baisse parmi le Top 15 européen. Elle ne tire pas profit d’un indéniable mouvement de sympathie et des efforts entrepris pour soutenir une attractivité plus innovante et entrepreneuriale. Et l’apparente bonne nouvelle sur le front de l’emploi (+8 %) pâlit à la comparaison avec l’incroyable dynamisme continental (+17 %)… Ce repli confirme l’incapacité du pays à embrasser la marche du monde et sa propension aux débats manichéens…et donc insolubles : État-Providence contre libéralisme, entrepreneuriat contre pression fiscale, prudence contre croissance, service public Baromètre de l'Attractivité de la France 2016 3

Baromètre de l’attractivité France 2016 - Page 3 Baromètre de l’attractivité France 2016 Page 2 Page 4