Content thumbnail Baromètre de l’attractivité France 2016

Les défis de l’attractivité 2 Maintenir la confiance des investisseurs européens et mieux séduire ceux qui viennent d’Asie Les investisseurs qui font le choix de s’implanter en France l’aéronautique (accord en 2015 sur l’ouverture d’un centre restent d’abord européens : 60 % des implantations de finition des A 330 en Chine) et du nucléaire civil. Des internationales en France sont d’origine européenne, efforts sont à fournir pour coordonner et structurer, en puis nord-américaine (28 %), fonction de cibles sectorielles prioritaires, les différentes et asiatique (9 %). Nos voisins actions entreprises en faveur des liens économiques allemands sont nos seconds avec la Chine. « clients » (derrière les entreprises 14 américaines), et jouent Top 5 européen des pays d'accueil projets un rôle de premier plan dans de projets d'implantations d'origine chinoise d'origine chinoise les investissements industriels. (2013-2015) en 2015 Un investisseur allemand sur trois 2015 2014 2013 faisant le choix de la France y implante ou y étend des activités 1 Allemagne 74 105 68 de production. Le secteur automobile bénéficie largement de cette dynamique : près d’un projet sur deux émane 2 Royaume-Uni 68 38 29 d’une entreprise allemande. Au-delà de ses investisseurs historiques, la France 3 Pays-Bas 19 9 6 attire de nouveaux clients issus des pays émergents. Le nombre de projets d’origine chinoise a, par exemple, 4 France 14 17 14 été multiplié par 3 ces 10 dernières années, passant de 5 en 2006 à 14 en 2015. 5 Russie 12 7 4 L’attractivité des investisseurs émergents constitue Source Global Investment Monitor, EY, 2016 un défi pour la France, qui reste en retard par rapport à ses rivaux britanniques et allemands. Dans la lignée de nos précédents Baromètres, la France reste en retrait sur les projets d'implantations d’origine chinoise : avec 74 et 68 projets respectivement, l’Allemagne et le Royaume-Uni sont leurs destinations privilégiées cette année encore. Cette faiblesse est à regretter malgré des liens économiques qui tendent à se renforcer entre la France et la Chine, à travers notamment des coopérations industrielles structurantes dans les domaines de 34 Baromètre de l'Attractivité de la France 2016

Baromètre de l’attractivité France 2016 - Page 34 Baromètre de l’attractivité France 2016 Page 33 Page 35