Content thumbnail Baromètre de l’attractivité France 2016

Le match Service-Industrie Performance contrastée Le tableau s’assombrit si l’on élargit la perspective : pour la France industrielle avec un nombre de projets inférieur à celui de l’année passée, une grande majorité d’extensions de sites La France parvient en 2015 à maintenir son leadership existants, et des emplois qui ne suivent pas, l’attractivité sur l’implantation ou l’extension de sites de fabrication. industrielle de la France reste challengée. Les Avec 212 projets, elle accueille 40 % de projets industriels implantations ou extensions de sites diminuent de 8 % par de plus que l’Allemagne (142 projets) et devance aussi rapport à l’année dernière (ce sont les extensions qui sont le Royaume-Uni (183 projets) et la Russie (153 projets). les plus touchées) et amorcent une inflexion inquiétante. Deuxième économie européenne, plateforme logistique au cœur de l’Europe, et forte de grandes filières riches Christophe Catoir de donneurs d’ordre d’envergure mondiale, la France Président du Groupe Adecco en France continue à séduire les implantations industrielles. Quels défis et opportunités pour les nouveaux visages Top 5 européen pour l'accueil de l’attractivité française ? de projets industriels (2015) 02:01 Projets Emplois Cliquer sur un onglet pour activer les données 2 4 5 Royaume-Uni Allemagne 183 Pologne 3 142 86 Russie 1 153 France 212 Source Global Investment Monitor, EY, 2016 Retrouver toutes les données 22 Baromètre de l'Attractivité de la France 2016

Baromètre de l’attractivité France 2016 - Page 22 Baromètre de l’attractivité France 2016 Page 21 Page 23