Content thumbnail Création sous tension

Comment la culture transforme les territoires FOCUS TERRITOIRE Marseille-Provence, une carte de visite internationale et un accélérateur de développement urbain La ville de Marseille a décidé que le label « Capitale européenne de la culture » serait une étape clé de sa stratégie, aÕn de faire partie du « Top 20 » des 113 métropoles européennes avant 2020 . Cette stratégie a pour objectif de relancer le dynamisme économique de la ville, qui doit faire face à un déÕcit de 100 000 emplois privés et à un déÕcit d’image dû à son contexte économique et social. Cette ambition économique s’est traduite, au-delà de l’importance des investissements publics, par une forte participation du secteur privé. Les entreprises mécènes ont contribué à hauteur de 18 au budget total 114 (90 millions d’euros ). Le label « Capitale européenne » a eu quatre principaux impacts sur l’agglomération marseillaise : • Médiatique : avec plus de 11 000 citations, dont 19 à l’étranger en 2013, le label s’est révélé être un véritable vecteur de communication pour le territoire, et a aidé la ville à effectuer un premier pas vers la transformation de son image ; • Touristique : le territoire Marseille-Provence estime avoir accueilli 1,9 million 115 de touristes supplémentaires sur 8 millions de touristes annuels ; • Économique : il y a eu deux types d’impacts : direct, avec 62 millions d’euros d’investissements sur le territoire, sous forme d’achats auprès de fournisseurs ; indirect, avec 500 millions d’euros de retombées économiques grâce aux nouveaux équipements et aménagements116 ; • Urbain : les équipements culturels et les aménagements réalisés par la ville sont appelés à perdurer : le MuCEM (le Musée des civilisations européennes et méditerranéennes) et le musée Regards sur Provence, font désormais partie intégrante de la ville et continueront d’abriter des expositions et d’attirer du public. C’est l’impact touristique qui a été le plus marquant, tant en termes de visibilité internationale que de développement économique et social. La ville de Marseille a ainsi connu une hausse de 8 des nuitées en 2013, avec une hausse marquée de 117 la clientèle étrangère (+21) . Une partie de ces nuitées supplémentaires est due à une hausse du tourisme d’affaires : de multiples entreprises ont choisi Marseille comme destination pour leurs séminaires en 2013. Pôle emploi estime que Marseille-Provence 2013 a créé environ 800 emplois supplémentaires dans le tourisme, les métiers de 113 Mairie de Marseille, « 2013 : Une année capitale pour l’accueil et des transports, dont 21 en CDI, pendant le premier semestre 2013118. Marseille » Portail de la Culture de la Ville de Marseille o 114 CCIMP, Impact MP 2013 n 3, février 2014 115 Entretien avec Maud Favre, Analyste Economique, CCI Marseille-Provence (04-07-2014) 116 Ibid o 117 CCIMP, Impact MP 2013 n 3, février 2014 o 118 CCIMP, Impact MP 2013 n 3, février 2014 - o 2, septembre 2013 Episodes 1 & 2, n e 100 2 Panorama de l’économie de la culture et de la création en France

Création sous tension - Page 115 Création sous tension Page 114 Page 116