Content thumbnail Le rôle du CFO : déterminé ou déterminant ?

16 Le rôle du CFO : déterminé ou déterminant ? L’ADN du CFO en mutation Force nº 4 : Parties prenantes et réglementation Le CFO et ses relations avec les parties prenantes Le défi pour les CFO Trouver le temps de gérer les demandes contradictoires des parties prenantes 50 % des CFO admettent avoir besoin d’améliorer leurs compétences dans la gestion de leurs relations, notamment avec les investisseurs, le PDG, les conseils et les autres cadres dirigeants. En matière de gestion des relations avec les parties Dans notre enquête, 50 % des responsables financiers disent prenantes, les CFO sont pris entre le marteau et avoir besoin d’améliorer leurs compétences de gestion des l’enclume. Les demandes desdites parties prenantes relations avec les parties prenantes. Ceci est d’autant plus sont souvent contradictoires et les CFO doivent vrai pour les responsables financiers de pays émergents, maintenant jongler avec d’un côté les exigences où la capacité à répondre à une attention accrue n’est des organismes de réglementation et de l’autre pas toujours aussi avancée que dans les pays matures les demandes des investisseurs et autres parties (graphique 6). prenantes. Graphique 6 – Responsables financiers de pays émergents Dr. Stefan Kirsten, CFO de Vonovia, compare ses déterminés à améliorer leurs compétences de gestion des responsabilités à celles des grands dirigeants politiques. relations avec les parties prenantes « Je suis le ministre des affaires étrangères de la société », Pourcentage des personnes interrogées disant avoir besoin d’améliorer leurs explique-t-il. « Je ne passe qu’un ou deux jours par mois compétences de gestion des relations avec les parties prenantes afin de dans mon bureau. Je voyage beaucoup et je rencontre sans réaliser les priorités futures cesse les régulateurs, les associations professionnelles 59 % et les représentants des places boursières. À la fin des années 1990, les relations avec les investisseurs étaient 48 % une fonction bien exotique. Maintenant, elles représentent 40 % de mes activités. Si j’ajoute à cela les relations avec le gouvernement et les agences de notation, on passe aux deux tiers de mon temps. C’est un vrai bouleversement. » Efficacité de la communication financière : donner aux parties prenantes les informations dont elles ont besoin Dans un rapport de recherche publié en 2015 par EY et CFO de pays émergents CFO de pays matures la Financial Executives Research Foundation (Disclosure effectiveness: companies embrace the call to action5), « Le temps est une question problématique : les 74 % des entreprises interrogées ont pris des mesures investisseurs ont besoin de temps, le Conseil pour améliorer leurs rapports financiers. Cela a des impacts positifs auprès de la direction exécutive de d’administration et le comité d’audit ont besoin l’entreprise, des membres du Conseil d’administration, de temps. Notre équipe de direction mondiale des investisseurs et des analystes, estimant que les se réunit six à huit fois par an, à différents informations sont plus faciles à lire et à analyser et leur endroits du monde. Parallèlement, je dois permettent de prendre leurs décisions en connaissance de cause. également gérer ma propre équipe de direction et un comité financier mondial. Pour que tout le monde soit informé, il faut y passer du temps. » Peter Vekslund Vice-Président exécutif et CFO, PANDORA A/S 5 Disclosure effectiveness: companies embrace the call to action, EY/Financial Executives Research Foundation, Nov. 2015.

Le rôle du CFO : déterminé ou déterminant ? - Page 18 Le rôle du CFO : déterminé ou déterminant ? Page 17 Page 19