Content thumbnail Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français - 5e Édition

Belle croissance des PME et des ETI Répartition des éditeurs par taille d’entreprise Croissance du chiffre d’affaires de la branche édition (chiffre d’affaires) sur deux ans par taille d’entreprise 68 % 2012 - 2014 62 % 32 % 2013 - 2014 Part du chiffre d'affaires du secteur 2012 - 2013 Part dans le nombre d'éditeurs 25 % 20 % 22 % 14 % 15 % 14 % 16 % 27 % 18 % 10 % 8 % 7 % 7 % 7 % 4 % 7 % 2 % 0 - 10 M€ 10 - 50 M€ 50 - 100 M€ Plus de 100 M€ 0 - 10 M€ 10 - 50 M€ 50 - 100 M€ Plus de 100 M€ Source EY - Syntec Numérique Source EY - Syntec Numérique Les éditeurs demeurent très concentrés avec 68 % L’exercice écoulé confirme le dynamisme des éditeurs du chiffre d’affaires réalisé par 7 % des éditeurs. A contrario, français. L’ensemble des éditeurs contribue à la forte les éditeurs dont le chiffre d’affaires est inférieur à 10 millions croissance du secteur quelle que soit leur taille. Les éditeurs d’euros, soit 62 % du panel, ne réalisent que 7 % du chiffre générant moins de 10 M€ de chiffre d’affaires ont enregistré d’affaires global du secteur. En outre, entre 10 et 100 millions un taux de croissance de 25 % sur 2 ans. d’euros, les sociétés sont beaucoup moins présentes, Même les plus grandes entreprises continuent d’afficher particulièrement au sein de la tranche 50-100 millions d’euros des progressions à deux chiffres : +22 % de croissance où elles ne représentent que 4 % des éditeurs. Ce constat cumulée sur 2 ans pour les acteurs de plus de 100 M€ parmi illustre la difficulté à dépasser le seuil de 100 millions d’euros lesquels figurent en particulier Criteo, Sopra Steria, Neopost, de chiffre d’affaires, seuil intimement lié au degré GFI Informatique ou encore Isagri. d’internationalisation de l’activité. Il convient également de noter une très forte progression sur le segment 50 – 100 M€ avec les sociétés Ullink, Cassiopae, Efront ou encore Infovista notamment. L’international : principal vecteur de croissance Répartition du chiffre d’affaires par destination Notre analyse confirme la corrélation positive entre géographique (en %) la croissance de l’activité et le degré d’internationalisation de (Échantillon de 292 sociétés) la société. 100 % 2 % 2 % 3 % 6 % 9 % 9 % France Si les sociétés de moins de 10 M€ opèrent très majoritairement 13 % 16 % EMEA sur le marché français, il n’en va pas de même pour les très 80 % 21 % 20 % Amériques 18 % Asie grandes structures (plus de 100 M€) telles que Dassault 60 % Systèmes, Ubisoft ou Criteo. Ces dernières ont réalisé 64 % 36 % de leur chiffre d’affaires à l’étranger en 2014, contre 50 % 80 % en 2014. 40 % 67 % 63 % 20 % 36 % 0 % 0 - 10 M€ 10 - 50 M€ 50 - 100 M€ Plus de 100 M€ Source EY - Syntec Numérique 6 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français

Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français - 5e Édition - Page 6 Panorama Top 250 des éditeurs et créateurs de logiciels français - 5e Édition Page 5 Page 7