Content thumbnail Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017

La France doit attirer des sièges d'influence pour retrouver de l'influence Dans une économie fortement tertiarisée, Répartition des projets d’investissements étrangers en France par type le regain d’attractivité est tout d’abord le d’activités (2016) fait d’implantations à caractère tertiaire et commercial (+56 %). Fortement connectées à la puissance de la deuxième Activités 2016 % /total 2016 Évolution 2015-2016 économie européenne et à la dynamique Fonctions tertiaires et commerciales 367 47 % 56 % de ses grandes agglomérations, ces Activités industrielles 212 27 % 0 % activités ont créé plus de 4 000 emplois en 2016 et pèsent de tout leur poids sur Logistique 80 10 % 31 % l’évolution de l’attractivité de la France. Centres de R&D 51 7 % 13 % Mais la France n’est pas sans concurrents, Centres d'essai 23 3 % 109 % e Centres de décision 16 2 % puisque notre pays ne se classe qu’au 3 45 % rang des pays les plus attractifs, derrière Centres d'appels 11 1 % 38 % l’Allemagne (714 projets en 2016) et le Centres de services partagés 10 1 % 150 % Royaume-Uni (612). Data centers 5 1 % 0 % Services éducatifs et formation 4 1 % 33 % Total 779 100 % 30 % Source : European Investment Monitor, EY, 2017 Témoignage David Cousquer Fondateur et gérant, Trendeo L’investissement industriel étranger figure parmi les points forts de la France, avec des spécificités sectorielles et géographiques En 2016, les entreprises étrangères conjoncture française, les industriels Leurs implantations obéissent donc ont pleinement participé à la américains, par exemple, réduisent à une cartographie spécifique, avec en transformation de l’industrie française. rapidement leurs implantations françaises tête des régions très liées au secteur L’évolution de leur comportement en temps de crise ; à l’inverse, leurs automobile : les Hauts-de-France (près depuis 2009 montre cependant que les homologues allemands semblent d’1/4 des implantations industrielles en investisseurs industriels étrangers restent s’engager à plus long terme. 2016) et Auvergne-Rhône-Alpes (10 % prudents – du moins, davantage que les Globalement, l’investissement des projets industriels en 2016). Cette investisseurs industriels français – en industriel étranger figure parmi les répartition géographique fait également particulier en phase de récession : au points forts de la France, avec quelques la part belle aux villes moyennes, aux cours de ces périodes, ils réduisent leurs spécificités sectorielles et géographiques : territoires périphériques, voire aux zones ouvertures d’usines sur le territoire et ainsi, les industries agroalimentaires, rurales. Réunis, ils concentrent 69 % des accentuent de façon plus marquée les l’automobile et les équipements investissements industriels étrangers fermetures. Ce comportement est à industriels arrivent en tête des secteurs en 2016, permettant ainsi de valoriser nuancer en fonction du pays d’origine : privilégiés par les industriels étrangers. les atouts du territoire français et de plus sensibles aux variations de la participer à son rééquilibrage. 14 Baromètre EY de l’attractivité de la France − Mai 2017

Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017 - Page 14 Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017 Page 13 Page 15