Content thumbnail Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017

5. Pour les dirigeants, la restauration de la compétitivité reste un impératif Signalée depuis longtemps dans notre Entre 2013 et 2016, la France a commencé Face à des concurrents prêts, tel le baromètre, la liste historique des à tirer les leçons de son déficit de Royaume-Uni, à pratiquer le dumping handicaps de compétitivité (fiscalité, compétitivité en amorçant une réduction fiscal, ou, à l’instar de l’Allemagne, à simplification, marché et coût du du coût du travail (notamment par le Crédit maintenir une grande constance dans leur travail) continue de peser lourdement d’impôt compétitivité-emploi – CICE) et cadre réglementaire, la France doit pouvoir sur l’attractivité de la France selon les des allègements fiscaux (notamment avec s’adapter si elle entend rattraper son retard décideurs internationaux. le suramortissement), malgré un climat sur ses deux principaux concurrents. En tête, ils plébiscitent un allègement de social peu encourageant et une situation leurs charges fiscales (55 %), une large budgétaire tendue. Si la France se e simplification de leur quotidien (46 %) situe à une place honorable (21) et une réforme du marché et du droit du dans le classement 2016 du Forum L’attractivité est toujours travail (39 %). Économique mondial relatif à la handicapée par la compétitivité, ce n’est cependant pas grâce au critère de « fiscalité compétitivité-coût favorable aux investissements » où e elle occupe le 124 rang (sur 138). Les réformes qui pourraient jouer en faveur de l’attractivité de la France selon les décideurs internationaux (2017) Améliorer la compétitivité fiscale de la France 55 % Intensifier l’action de simplification administrative pour les entreprises 46 % Approfondir la réforme du droit du travail pour plus de flexibilité 39 % Poursuivre l’action de réduction du coût du travail 31 % Contrer le protectionnisme et garantir l’ouverture des marchés 24 % Valoriser les atouts et l’image de la France à l’étranger 24 % Repenser le dialogue avec les partenaires sociaux 21 % Renforcer l’écosystème de l’innovation 19 % Accélérer la transition numérique de l’économie française 18 % Source : Baromètre EY de l’attractivité du site France 2017 (203 répondants), 3 réponses possibles 18 Baromètre EY de l’attractivité de la France − Mai 2017

Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017 - Page 18 Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017 Page 17 Page 19