Content thumbnail Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017

www.ey.com/fr/attractivite Selon notre enquête auprès de 203 L’attractivité est un enjeu Votre entreprise envisage-t-elle dirigeants en mars 2017, la France a national à appréhender sur le de s’implanter ou d’étendre retrouvé le niveau de confiance d’avant- temps long ses activités en France ? crise : elle recueille un indice de satisfaction de 73 % (assez et très satisfaits). La En complément de mesures qui Ensemble des dirigeants interrogés diminution de 7 points par rapport à agissent sur le coût et l’environnement % la même question posée il y un an est d’exploitation, les décideurs 7 attribuable aux déceptions nées de la internationaux attendent le maintien d’un 22% réforme du marché du travail en 2016 et à certain rôle de l’État dans les politiques la période électorale de 2017. économiques. Ils sont 40 % à estimer 72% En revanche, ce regain d’optimisme ne que le soutien aux industries de haute Oui se traduit pas encore en perspectives technologie et à l’innovation permettrait 28% à la France de renforcer sa position Non concrètes. Prudents et échaudés, seuls Dirigeants déjà implantés 66% 22 % des dirigeants envisagent d’implanter mondiale ; 36 % penchent pour le soutien en France aux PME, tandis que 35 % d’entre eux Oui ou d’étendre leurs activités en France, et prônent une concentration des efforts sur 3% cette proportion est particulièrement faible Dirigeants non implantés Non l’éducation et les compétences. Dans le 89% parmi les entreprises non implantées contexte actuel si incertain, le soutien des en France (3 %, soit 2 dirigeants). pouvoirs publics redeviendrait-il un facteur Source : Baromètre EY de l’attractivité du site France 2017 de compétitivité ? (203 répondants) Où concentrer ses efforts pour maintenir une position concurrentielle dans l’économie mondiale (2017) ? Soutenir les industries de haute technologie et l’innovation 40 % Diminuer les coûts de main d’œuvre 39 % Soutenir les petites et moyennes entreprises 36 % Développer l’éducation et les compétences 35 % Diminuer les impôts 28 % Améliorer la qualité des produits et la valeur ajoutée des services 20 % Permettre la régulation pour suivre le rythme des nouveautés technologiques et autres innovations 19 % Investir dans de grands chantiers d’infrastructures et des projets urbains 17 % Encourager les politiques et les pratiques en faveur de l’environnement 15 % Assouplir les règles de concurrence 13 % Soutenir les industries en difficulté 5 % Faciliter l’accès au crédit 4 % Faire du protectionisme 1 % Source : Baromètre EY de l’attractivité du site France 2017 (203 répondants), 3 réponses possibles Baromètre EY de l’attractivité de la France − Mai 2017 35

Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017 - Page 35 Baromètre de l’attractivité de la France, Les cartes en main - Mai 2017 Page 34 Page 36