Content thumbnail Big data : où en sont les entreprises françaises ?

Secteur des services financiers – le marché de l’assurance Big data et enjeux de l’assurance connectée Le traitement de données massives et la construction d’indicateurs multiples sont au cœur même du métier d’assureur et ont pour objectif de comprendre et d’évaluer les risques pour générer des souscriptions. Nos clients des services financiers ont conscience que la capacité à exploiter et protéger ces données (données internes combinées aux données issues des réseaux sociaux, des déclarations de sinistres, des centres d’appel, des suivis de campagnes marketing, des agrégateurs de données web, des données personnelles [anonymisées], de l’open data, etc.) est clé pour relever les nouveaux défis qui se posent à leur métier et leur organisation : • De la maîtrise à la prévention des risques (ex. : fraude) grâce aux modèles prédictifs • Une connaissance précise des habitudes des clients « connectés » (alimentaires, sportives, professionnelles, culturelles…) — qui s’avérera plus efficace que les questionnaires de santé — pour une relation de proximité et de conseil. Cette meilleure connaissance permettra de développer de nouvelles méthodes de segmentation et de tarification, d'optimiser le nombre de produits d’assurance par client, mais aussi un meilleur retour sur investissement des politiques commerciales (campagnes publicitaires, démarchage commercial, messages de prévention « ciblés ») • L’optimisation de l’allocation du capital • La confiance des clients au regard de l’utilisation de leurs données personnelles, vecteur de la réputation de l’établissement. Pierre Borg Directeur exécutif - Ernst & Young Advisory Secteur des sciences de la vie Le Big data génère de formidables opportunités tout au long de la chaîne de valeur de la santé Dans un contexte marqué par le « patent cliff » et la réduction des dépenses publiques de santé, auxquels s’ajoute le durcissement des normes de santé, la recherche et les essais cliniques, peuvent être optimisés grâce à une analyse de données plus efficace. La consommation de médicaments et les approvisionnements associés peuvent être calculés en temps réel et en prédictif en combinant des données internes et externes. Les efforts commerciaux et marketing peuvent être alignés en temps réel grâce à de meilleurs outils de reporting et d’analyse des attentes des patients (ex. : en écoutant les médias sociaux). L’industrie des sciences de la vie est alors amenée à réinventer son modèle économique en prenant part à la coordination d’un parcours de soin centré sur le patient, avec à la clé la création de nouvelles filières d’excellence, sources de croissance pour l’avenir (ex. : monitoring ou visites médicales à distance), et cela afin d’apporter une réponse de plus en plus individuelle aux patients, mais aussi aux professionnels de santé, aux clients et aux payeurs. Cédric Foray Associé - Ernst & Young Advisory Quelle maturité dans l'exploitation des données clients ? || 1111

Big data : où en sont les entreprises françaises ? - Page 11 Big data : où en sont les entreprises françaises ? Page 10 Page 12