Content thumbnail Big data : où en sont les entreprises françaises ?

La data non perçue comme un support aux décisions stratégiques * Frein n° 6 - Le manque de transversalité Frein n° 7 - L’absence de mesure du ROI dans la gestion des projets (Big) data des projets (Big) data Le manque de transversalité dans l’organisation et la Le Big data marque un tournant majeur dans l’exploitation gestion des projets data est un frein à la valorisation des des données clients et représente un formidable levier de données clients. Les projets sont souvent perçus comme croissance et de profitabilité. Pourtant, les résultats de notre trop complexes, trop longs à mettre en œuvre et donc non enquête laissent entrevoir que la data peine à convaincre prioritaires. en termes de ROI. On constate une très faible prise de En outre, les silos en interne sont les principaux freins conscience, au sein des entreprises, de la valeur ajoutée des organisationnels à une optimisation de l’exploitation de la projets data. Il existe peu d'études de cas sur l’opportunité de data, même si les dirigeants le reconnaissent moins volontiers développer des projets (Big) data. Quantifier et mesurer la ** prédéfinis et d’une lorsqu’il s’agit de leur organisation. Même parmi les très valeur des projets data, sur la base de KPI matures (17 % du panel), 39 % considèrent qu’il s’agit encore estimation du retour sur investissement, permettrait pourtant d’un frein à l’exploitation de la data. d’établir une feuille de route avec des projets data à déployer prioritairement et d’obtenir le sponsorship du management. Preuve qu'il s'agit d'un frein quel que soit le niveau de À ce jour, seules 29 % des entreprises interrogées considèrent maturité data des entreprises, 39 % de celles de notre panel que le Big data marque un tournant majeur et représente reconnaissent que les silos internes demeurent un frein à un levier de croissance. Quant à la mise en place d’un « plan l'exploitation optimale des données clients. d’action Big data avec des initiatives concrètes », elles ne sont Chaque métier ayant pour habitude d’utiliser et de transformer que 18 % à l'avoir fait. Là encore, les entreprises identifiées les données issues de ses bases de données pour répondre à comme les plus matures se distinguent, bien que moins de ses propres enjeux métiers ou objectifs, le capital data ne peut la moitié de cette catégorie ait déployé un tel plan, soit 46 % pas circuler dans l’entreprise, ce qui explique une absence de précisément. Un pourcentage qui tombe à 5 % chez les moins vision unifiée. Raison pour laquelle les outils et technologies matures. Big data sont encore peu adoptés. Pour ce qui est du retour sur investissement en particulier, à En effet, ces solutions ne prennent leur pleine mesure qu’en ce jour, 58 % des entreprises interrogées n’ont pas cherché à exploitant les informations provenant de tous les systèmes quantifier la contribution des solutions à la performance de informatiques et des directions de l’entreprise. leur entreprise. Là encore, l’écart est énorme entre les plus matures (77 %) et les « non matures » (3 %). * ROI : Return on Investment ** KPI : Key Performance Indicator 22 | (Big) data : où en sont les entreprises françaises ?

Big data : où en sont les entreprises françaises ? - Page 22 Big data : où en sont les entreprises françaises ? Page 21 Page 23