Content thumbnail Création sous tension

Une résilience des effectifs, malgré de nombreuses crises Malgré des cycles économiques différents, l’emploi dans • Les plus gros employeurs des ICC, dont les arts visuels, l’économie culturelle continue de croître à un rythme la musique et le spectacle vivant, sont aussi parmi supérieur à la croissance de l’emploi en France sur la les plus dynamiques économiquement ; entre 2011 même période (+0,2). Entre 2011 et 2013, les emplois et 2013 ils afÕchent une forte croissance de leurs directs ont ainsi connu une hausse de 1,5 (pour le effectifs directs (+3 pour les arts visuels, +3 pour la détail de l’évolution des emplois connexes, se reporter musique, + 2 pour le spectacle vivant). aux analyses sectorielles). Cette résilience s’explique • La baisse des revenus et des emplois connexes ne se par plusieurs facteurs propres à la structure de l’emploi traduit pas par des pertes d’emplois signiÕcatives, la culturel : très grande majorité des équipements électroniques • La t endance générale montre une croissance, inclus dans les revenus et emplois connexes n’étant pas constante depuis 20 ans, des emplois culturels qui fabriqués en France. résistent relativement mieux aux cycles économiques négatifs : entre 1991 et 2011 les effectifs des professions culturelles avaient augmenté de 50 (contre 16 pour l’ensemble des professions). Évolution 2011-2013 des emplois directs des ICC Radio -4% Jeu vidéo -3% Cinéma 0% Livre -10% Musique 3% Spectacle vivant 2% Presse -8% Télévision 6% Publicité 1% Arts visuels 3% Total 1,5% 2 INSEE, Évolution 2011-2013 de l’emploi salarié et non-salarié en France Source : Panorama de l’économie de la culture en France, EY, 2015 métropolitaine Création sous tension 13

Création sous tension - Page 16 Création sous tension Page 15 Page 17