Content thumbnail Le rôle du CFO : déterminé ou déterminant ?

13 Force nº 3 : Risques et volatilité Prendre ses décisions dans un monde mouvant Le défi pour les CFO La gestion des risques devient une compétence financière cruciale La mission du CFO consiste de plus en plus à gérer tout type de risques : stratégique, de réputation, réglementaire, fiscal, cyber… Au sein des grands groupes interrogés, 66 % des CFO estiment qu’il s’agit d’une compétence indispensable. À l’heure actuelle, les entreprises et leurs CFO ont la sécurité informatique qui protège les données, et les pour défi de s’adapter à des risques qui évoluent systèmes les plus précieux de leur entreprise, et de s’assurer rapidement en fonction de bouleversements tels que qu’ils sont prêts à répondre à une violation à tout moment. la volatilité des marchés, l’hyper-connectivité, les crises géopolitiques, les réformes réglementaires Vers une gestion des risques stratégiques et les menaces informatiques, entre autres. Toutefois, dans cet environnement volatil qui change S’assurer des décisions les plus éclairées dans un contexte rapidement, les CFO ont du mal à trouver le temps nécessaire de risques volatils constitue un véritable challenge pour pour aller au-delà de la gestion des risques potentiellement les CFO aujourd’hui, et ils sont de plus en plus amenés engendrés par des décisions déjà prises et à s’attaquer à la à couvrir des fonctions de gestion des risques. Les CFO gestion des risques stratégiques. Pour mener le programme estiment que ce rôle va prendre encore plus d’importance de croissance, il peut être essentiel de gérer l’impact en à l’avenir, notamment au sein des grandes entreprises termes de risques et de rentabilité issu des choix stratégiques (voir graphique 4). pouvant apporter une amélioration, et cela est par ailleurs crucial pour équilibrer les tensions entre les exigences de Graphique 4 – Capacité de gestion des risques exigée croissance et la réalité du climat macroéconomique. de la fonction Finance à l’avenir Pourcentage des personnes interrogées estimant que la gestion des risques La société britannique Taylor Wimpey, qui construit et sera une compétence clé exigée de la fonction Finance par les entités vend plus de 13 000 logements par an et qui doit acheter opérationnelles à l’avenir des terrains en fonction de leur potentiel d’aménagement à long terme, a fait de la gestion des risques stratégiques Entreprises dont le chiffre d'affaires annuel est supérieur à 5 milliards USD une seconde nature. Ryan Mangold, directeur financier du 66 % groupe, explique : « Il faut faire les bons choix. Entre autres, il faut maintenir la qualité des opérations en ne réalisant que Entreprises dont le chiffre d'affaires annuel est compris des investissements avisés et appropriés et en comprenant entre 500 millions USD et 5 milliards USD correctement les risques intégrés dans les prix. Dans notre 54 % secteur, ceci passe par les marges ou par les investissements Entreprises dont le chiffre d'affaires annuel est compris que nous faisons aujourd’hui, qui prendront cinq à sept ans entre 100 millions USD et 500 millions USD pour apparaître dans le compte de résultat. » 54 % Notre enquête suggère que les risques stratégiques ont une importance de plus en plus grande aux yeux des CFO. Par exemple, la moitié des CFO de groupe affirment y consacrer « Le monde dans lequel nous vivons est beaucoup plus plus de temps aujourd’hui qu’il y a cinq ans (graphique 5, connecté », affirme Jonathan Blackmore, EMEIA Advisory page 14). Toutefois, de nombreux responsables financiers Risk Leader, EY. « La survenance de risques situés dans une estiment devoir renforcer leurs compétences dans ce partie du monde peut affecter le monde entier, et ce très vite. domaine. Parmi les personnes interrogées pour qui les Les CFO et autres dirigeants doivent réfléchir à la manière risques seront la principale priorité à l’avenir, 61 % disent dont ils surveillent l’avenir et l’évolution de leurs marchés, de qu’elles devront améliorer leurs compétences en matière leurs secteurs et globalement des zones où ils sont présents, de gestion des risques stratégiques. Ceci correspond à une afin d’anticiper ces risques. Il ne faut pas attendre qu’ils enquête menée par EY en 2005 sur la gouvernance, les surviennent. » risques et la conformité4, dans laquelle 85 % des personnes Par exemple, une fuite de données peut avoir des interrogées avaient souligné l’opportunité de renforcer le lien répercussions catastrophiques sur la valeur de l’entreprise. entre les risques et la performance de leur entreprise. Pour cette raison, il est essentiel que les CFO comprennent 4 Governance, risk and compliance survey, EY, May 2015. ey.com/fr/adnducfo

Le rôle du CFO : déterminé ou déterminant ? - Page 15 Le rôle du CFO : déterminé ou déterminant ? Page 14 Page 16