Content thumbnail Les établissements d’enseignement supérieurà l’heure du pilotage

ZOOM Des fonctions de « support » avec des attentes fortes Avis d’experts : L’achat public Jacky Galvez, avocat, directeur de mission en droit public, Ernst & Young Société d’Avocats Eric Salviac, directeur associé, Ernst & Young Advisory La composante « Achats » des établissements publics De fait, c’est principalement une culture juridique en général, et des établissements de recherche et qui domine aujourd’hui. Cette culture se traduit d’enseignement supérieur en particulier, est toujours généralement par une préparation des marchés au dominée par une culture juridique consistant à avoir niveau des services techniques, et une validation et/ une approche « commande publique » de l’achat. ou une rédaction des pièces administratives par le Ainsi, et malgré l’impulsion des pouvoirs publics (voir service des marchés, lequel est souvent placé sous la en ce sens la circulaire du 10 février 2012 relative à direction juridique. Cette organisation, si elle conduit la professionnalisation des achats des établissements à des résultats satisfaisants en termes de définition publics de l’Etat), beaucoup d’établissements ne se technique du besoin, ou en termes de sécurité sont pas encore, ou insuffisamment, engagés dans juridique des marchés, prête néanmoins le flanc une culture consistant à mettre en œuvre, en amont à la critique au regard de l’efficience économique de la passation des marchés, des techniques d’achat des marchés. On peut dès lors regretter l’absence issues des acheteurs professionnels. d’un service « Achats » (et non « commande publique ») structuré qui serait à même de conseiller les services opérationnels et juridiques sur les moyens et techniques qui pourraient être mis en œuvre afin d’acheter « mieux », et pourrait, ainsi, dégager des marges de manœuvre budgétaires. 40 Les établissements d’enseignement supérieur à l’heure du pilotage

Les établissements d’enseignement supérieurà l’heure du pilotage Page 41 Page 43