Content thumbnail Les établissements d’enseignement supérieurà l’heure du pilotage

2. Une structuration et une professionnalisation accrues de la fonction de pilotage Les moyens mobilisés pour le pilotage des établissements Les effectifs mobilisés Les effectifs dédiés à la fonction de pilotage varient sensiblement d’un établissement à l’autre. Effectifs de la cellule d’appui au pilotage Si la moyenne des effectifs constituant les structures Entre 1 et 3 personnes d’appui au pilotage sont d’environ 5 équivalents Entre 3 et 5 personnes temps plein (ETP), il est possible de répartir en trois 34% Plus de 5 personnes 38% groupes les établissements : un tiers d’établissements environ avec un effectif de 1 à 3 ETP, un tiers 4,9 ETP en moyenne avec des d’établissements avec 3 à 5 ETP, et enfin un dernier 28% effectifs de 1 à 12 ETP maximum tiers d’établissements au-delà de 5 ETP. L’étude révèle l’absence de corrélation entre la taille de l’établissement, au regard de son budget et de ses effectifs, et l’effectif de la structure d’appui au pilotage. De même, il n’a pas pu être établi de corrélation entre Êtes-vous doté de compétences suffisantes les attributions de la structure d’appui au pilotage et en matière de pilotage ? son effectif. Une large majorité des établissements considère Tout à fait d’accord 21% 26% Plutôt d’accord disposer des compétences en ressources humaines Plutôt pas d’accord nécessaires au bon fonctionnement de leur structure Pas du tout d’accord d’aide au pilotage. Seulement 21% des établissements indiquent que les compétences actuelles sont 53% insuffisantes. L’étude révèle que la gouvernance des établissements est sensible à l’enjeu des ressources humaines, n’hésitant pas à rendre attractif les postes relatifs au pilotage pour garantir une correcte professionnalisation. Les établissements d’enseignement supérieur à l’heure du pilotage 17

Les établissements d’enseignement supérieurà l’heure du pilotage Page 18 Page 20