Content thumbnail Progressions

n’ont pas toujours été inclus dans ce type de Les maladies chroniques sont peut-être le Si les organismes payeurs se tournent vers forfait, pourraient l’être petit à petit. domaine où il est le plus pertinent d’aller des approches de partage des risques, ils se Résultat : une pression supplémentaire sur au-delà du forfait. Comme le souligne sont jusque-là montrés plus enclins à partager les prix et des industriels contraints d’explorer Michael Sherman de Harvard Pilgrim Health les risques positifs plutôt que les risques des approches de partage des risques avec Care, les modèles de paiement forfaitaire négatifs. Cela signifie que les fournisseurs les organismes payeurs. par épisode de soins ne sont pas très de soins sont récompensés s’ils améliorent De façon plus générale, les programmes adaptés aux maladies chroniques, pour les résultats et/ou s’ils font des économies, de paiement forfaitaire par épisode de lesquelles la priorité n’est pas tant de gérer mais ne sont pas pénalisés s’ils génèrent soins devront eux-mêmes évoluer vers des des interventions spécifiques, mais plutôt des coûts plus élevés. Cette situation peut accords de partage des risques plus larges, d’adopter une approche plus globale, via être amenée à évoluer avec l’acceptation par exemple avec des modèles de paiement des modèles intégrant la prévention, la progressive du partage des risques et la global, dans lesquels les honoraires ne sont gestion des comorbidités, etc. Alors que volonté des organismes payeurs d’aligner les pas fixés par intervention mais par patient. les maladies chroniques représentent 75 % incitations de manière plus équilibrée. Face à Pour Angelo Moesslang, directeur financier des coûts de santé, il y a de fortes chances un tel changement, les risques vont encore de Fresenius Medical Care North America, qu’une grande partie des organismes augmenter pour les fournisseurs de soins, qui l’un des principaux fournisseurs de produits payeurs passent à terme des modèles de se tourneront alors de plus en plus vers des et de services dédiés aux maladies rénales, paiement forfaitaire par épisode de soins à solutions capables de les aider à gérer ces les organismes payeurs et les professionnels des modèles de paiement global. Une telle risques. de santé devront à terme dépasser ces transition mettra l’accent sur la prévention approches de paiement au forfait. Il explique : et la gestion de la maladie plutôt que sur le « Le forfait est une étape intermédiaire pour seul traitement, ce qui ajoutera une pression arriver aux programmes de partage des supplémentaire sur les ventes et les bénéfices risques. Envisagé depuis longtemps déjà, le des laboratoires pharmaceutiques. Mais ces partage des risques demandera encore un derniers profiteront de nouvelles opportunités peu de réflexion, mais c’est bien vers cela que d’étendre leurs activités à d’autres domaines nous nous dirigeons. » du cycle de soins. Chapitre 2 | Panorama des organismes payeurs | 17

Progressions - Page 17 Progressions Page 16 Page 18