Content thumbnail Création sous tension

Méthodologie Méthodologie Qu’est-ce que l’économie de la culture ? Des analyses transversales sur des facteurs de croissance ou Cette étude propose une valorisation économique en Öux et de crise, ainsi que quelques illustrations de la diversité des en emplois de l’économie de la culture, représentée par dix activités culturelles et créatives en France : secteurs composant les industries créatives et culturelles • Les tendances majeures du secteur (numérique, (ICC), en France, en 2013 : internationalisation, Õnancement, pratiques culturelles), 1. Arts visuels mais aussi de chaque sous-secteur ; 2. Musique • Des portraits de l’économie culturelle sur les territoires, au 3. Spectacle vivant travers de focus territoriaux préparés au cours d’ateliers 4. Cinéma de travail avec des représentants de l’ensemble des ICC ; 5. Télévision • Une analyse de la diversité des métiers au sein des 6. Radio industries culturelles et de ce qui fait leur spéciÕcité. 7. Jeu vidéo 8. Livre Comment représentons-nous la valeur 9. Presse économique et sociale des ICC ? 10. Publicité et communication L’identiÕcation de ces dix secteurs s’inspire de la répartition Cette étude réalise une estimation de la valeur portée des activités culturelles proposée par l’UNESCO, comprises par les marchés Õnaux des ICC en France, c’est-à-dire une comme « les secteurs d’activité ayant comme objet principal estimation des ventes enregistrées et les effectifs employés la création, le développement, la production, la reproduction, par les acteurs de chacun des 10 secteurs. Elle se distingue la promotion, la diffusion ou la commercialisation de biens, ainsi des études d’impact traditionnelles qui somment les des services et activités qui ont un contenu culturel, valeurs ajoutées pour aboutir à un PIB sectoriel. In Õne, elle artistique et / ou patrimonial ». Le périmètre des industries présente une valeur économique cohérente avec les études créatives et culturelles prend ainsi en compte le secteur d’impact, tout en apportant une clarté de lecture par la marchand et le secteur non marchand. représentation variée et détaillée des activités culturelles et créatives. Ainsi, quatre grandes sources de revenus et Quelles sont les principales évolutions emplois sont analysées : de l’édition 2015 ? • Les revenus et emplois issus directement de marchés de consommation ou « BtoC » ; Un périmètre élargi : le périmètre 2015 des industries • Les revenus et emplois visant des marchés d’entreprise culturelles et créatives reprend les 9 secteurs inclus ou « BtoB » ; dans l’édition 2013 : livre, presse, musique, spectacle vivant, radio, télévision, arts visuels, jeu vidéo et cinéma. • Les subventions publiques qui constituent une source L’édition 2015 y ajoute l’étude de la publicité, c’est-à-dire de recettes et d’emplois ; des activités correspondant à la création de messages • Les ventes et emplois dans le secteur des matériels publicitaires, mais non pas celles correspondant à la électroniques dédiés à la consommation culturelle. diffusion et la distribution de contenus publicitaires. Une méthodologie afÕnée : aÕn de mieux appréhender Comment sont estimés les revenus ? la complexité de certains secteurs, des estimations Estimation des revenus des distributeurs et diffuseurs approfondies des revenus du tourisme culturel et des de contenus culturels et créatifs marchés du matériel électronique ont été faites. Le travail collaboratif mené avec Audiens a permis également de préciser Õnement la répartition des emplois entre les postes permanents et les postes non-permanents. Marchés de Marchés de Subventions biens et services biens et services et dépenses Une comparaison pro forma entre culturels B2C culturels B2B publiques les éditions 2013 et 2015 Les comparaisons entre cette édition et le panorama paru Revenus connexes imputables à la consommation en octobre 2013 ont été réalisées pro forma, c’est-à-dire en de biens culturels (vente de tablettes, téléviseurs, smartphones, PC...) reprenant intégralement et rétroactivement des secteurs et L’ensemble des revenus est estimé hors taxes. des indicateurs ajoutés ou complétés dans cette édition. e 114 2 Panorama de l’économie de la culture et de la création en France

Création sous tension - Page 130 Création sous tension Page 129 Page 131